Jusqu’au 20ème siècle, les prothèses étaient souvent des engins en bois lourds à la forme brute et aux fonctions très limitées, ce qui les rendait assez inutiles. Aujourd’hui, cependant, nous avons des prothèses que nous pouvons contrôler avec notre esprit, qui prédisent le mouvement et qui s’adaptent parfaitement à chaque personne grâce à l’impression 3D.

Néanmoins, même les prothèses les plus avancées peuvent être améliorées. Ils ne donnent toujours pas beaucoup d’informations au porteur sur ce qu’ils touchent. C’est pour cela que les chercheurs de l’Université Johns Hopkins ont créé un nouveau derme électronique (e-dermis ou une peau électronique). Lorsqu’elle est placée sur une prothèse, cette peau artificielle permet à une personne amputée ressentir de la douleur et d’autres sensations dans leur membre manquant.

Pour créer une peau électronique qui fonctionne comme la peau humaine, les chercheurs ont commencé par regarder à la peau humaine. Ils ont noté que notre peau contient un réseau de récepteurs qui transmettent au cerveau une variété de sensations, nous permettant de savoir si ce que nous touchons est tranchant ou lisse, chaud ou froid, dur ou doux, etc.

Ils ont conçu leur appareil pour transmettre deux sensations spécifiques : la courbure d’un objet et sa précision. Ils ont construit leur peau électronique à partir d’une combinaison de tissu et de caoutchouc, ajoutant des couches de capteurs pour imiter le récepteur dans la peau humaine. Ces récepteurs peuvent détecter les sensations d’un objet puis les transmettre aux nerfs périphériques du membre résiduel d’un amputé via des fils.

Pour déterminer le type d’information que l’appareil doit envoyer à son porteur, les chercheurs ont utilisé une technique appelée « Transcutaneous Electrical Nerve Stimulation (TENS) ». Cette technique permet de stimuler les nerfs périphériques du membre résiduel de l’amputé et leur demander ce qu’ils ressentaient dans leur membre fantôme.

Ils ont détecté l’activité cérébrale en utilisant l’électroencéphalographie (EEG) pour confirmer que le processus stimulait le membre fantôme. L‘électroencéphalographie (EEG) est une méthode de surveillance électrophysiologique destinées à enregistrer l’activité électrique du cerveau. Les chercheurs ont essentiellement appris à leur e-derme à coder électroniquement des sensations différentes, tout comme la peau humaine. Comment cela serait-il bénéfique pour les gens? Le derme électronique pourrait donner aux prothèses une sensation plus vivante tout en les protégeant des dommages. D’ailleurs, d’offrir la possibilité aux humains de ressentir ces sensations, est un accomplissement incroyable!

Finalement, 3DsizeMe et Msoft permettent à tous les centres de fabrication, les cliniques d’orthèses et prothèses, les chercheurs universitaires et les professionnels du secteur médical d’avoir accès à une solution de numérisation 3D éprouvée et précise pour le corps humain. Par exemple, dans ce cas, les chercheurs de l’Université Johns Hopkins auraient pu utiliser Msoft pour comparer un scan du membre amputé (avant) et un scan du membre avec la prothèse (après). De plus, le scan 3D du membre amputé aurait permis aux chercheurs de connaître la mesure exacte de la prothèse à réaliser. De plus, vous pouvez désormais collecter des informations sur les patients et numériser des parties du corps humain avec le Structure Sensor (+ iPad) ou Bodyscan. Tout en vous offrant une expérience de numérisation agréable, notre logiciel vous permet d’analyser de nombreuses parties du corps avec de nombreuses options et fonctionnalités et d’ajouter des notes et/ou des images. Vous pouvez consulter la page du produit sur notre site Web pour obtenir plus d’informations sur 3DsizeMe ou d’autres produits.

Source : Kristin Houser. Futurism. Electronic Skin Lets Amputees Feel Pain Through Their Prosthetics. 2018.

Une meilleure prothèse du pied pour les pays en développement

Près de 95% des quelques 30 millions d’amputés dans les pays en développement n’ont pas accès aux prothèses. Apprenez en plus sur les prothèses du pied.

Une peau électronique permet aux amputés munis d’une prothèse de ressentir la douleur

Jusqu’au 20ème siècle, les prothèses étaient souvent des engins en bois lourds à la forme brute et aux fonctions très limitées, ce qui les rendait assez inutiles. Aujourd’hui, cependant, nous avons des prothèses que nous pouvons contrôler avec notre esprit, qui prédisent le mouvement et qui s’adaptent parfaitement à chaque personne grâce à l’impression 3D.

L’installation du logiciel Msoft 3.0

Dans cette vidéo, nous vous expliquons pas à pas comment installer le logiciel Msoft 3.0 de Techmed 3D pour PC! Pour en savoir plus sur nos produits et services, visitez www.techmed3d.com

Tout ce que vous devez savoir sur TechMed 3D